Mission de la Banque Mondiale à Lomé / Le rapport final d’évaluation de la mise en oeuvre du PDGM soumis à validation

 Mission de la Banque Mondiale à Lomé / Le rapport final d’évaluation de la mise en oeuvre du PDGM soumis à validation

L’Oeil d’Afrique le 02 juin 2022

+22890214293

Le Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) prend officiellement fin le 30 Juin 2022, délai de prorogation; après 6ans de mise en oeuvre au Togo, sous financement du groupe de la banque mondiale, d’un montant de 15 millions de dollars. Pour mieux apprécier les rendus de ce projet, une évaluation a été menée par un consultant indépendant, évaluation dont le rapport est soumis à validation entre toutes les parties prenantes à la mise en oeuvre du PDGM, notamment le gouvernement, la société civile, les industries extractives, et les financiers.

A cet effet, le Représentant du Ministère en charge des Mines et des Energies, Banimpo Gbengbertane a procédé ce 02 Juin 2022 à l’ouverture officielle des travaux devant sanctionner le rapport de l’évaluation finale du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), en présence de tous les acteurs impliqués dans la mise en oeuvre dudit projet, et effectivement la Banque Mondiale dont le responsable projet Morten Larsen.

Gbengbertane Banimpo, Directeur de Cabinet du Ministère des Mines et des Énergies

Vecteur important de la croissance économique du Togo, le secteur minier qui draine aujourd’hui des flux financiers énormes, se place en bonne place dans la politique du gouvernement, en ce sens que l’un des objectifs spécifiques du Plan national de développement #PND est la mise en place d’un pôle manufacturier et d’industries extractives afin de dynamiser le rythme de la croissance et créer des opportunités d’emplois.

Le #PDGM a donc été élaboré afin de valoriser le potentiel minier dont regorge le Togo, en faisant lumière sur les activités, les recenser, les formaliser, et trouver des voies et moyens pour un accompagnement bénéfique pour tous.

Durant 6ans, (2016-2022), le PDGM a été mis en oeuvre sous trois composantes notamment le renforcement des capacités en gestion et contrôle de l’exploitation et des opérations minières, renforcement des capacités en gestion environnementale, sociale et économique des activités minières, coordination et gestion du projet.

Selon le Coordonateur du Projet, Boukari Ayessaki, un bilan satisfaisant est à recenser, soit plus de 99% de sa mise en oeuvre actuelle, pourcentage que le Coordonnateur envisage boucler à 100% d’ici la date butoire.

Après avoir félicité tous les acteurs pour le bon déroulement du projet, Morten Larsen, pour sa part, précise que la #BanqueMondiale n’a pas prévu une continuité de financement en ce qui concerne spécifiquement le PDGM, toutefois d’autres financements seront accordés dans d’autres secteurs.

Morten Larsen, le responsable de projets à la banque mondiale

Pour la Banque Mondiale, c’est également l’occasion d’entrevoir à travers cette mission d’évaluation, les perspectives allant dans le cadre de programmation de nouvelles actions pouvant aider à la prospérité économique du Togo.

Expert Kossi AYEGNON

L'OEIL D'AFRIQUE