WILPF Togo exhorte le gouvernement togolais à rejoindre la coalition des pays en lutte contre

 WILPF Togo exhorte le gouvernement togolais à rejoindre la coalition des pays en lutte contre

Campagne nationale contre les robots tueurs

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 11 Septembre 2022

+22890214293/92178279

WILPF-Togo invite le gouvernement togolais à rejoindre la coalition des pays en lutte contre les robots tueurs pour signer le traité. En conférence de presse Samedi 10 Septembre 2022 à Lomé, la session togolaise de La Ligue Internationale des Femmes pour Paix et la Liberté, est revenue en long et en large sur le côté néfaste de l’utilisation des systèmes d’armes létales autonomes (SALA).

En campagne nationale contre les robots tueurs, WILPF Togo mène depuis quelques années une série d’action visant à sensibiliser les acteurs sur la règlementation de l’utilisation des systèmes d’armes létales autonomes (SALA), ces systèmes appelés Robots Tueurs sous un contrôle humain significatif.

A ce titre, lors de la rencontre avec la presse ce samedi dernier, dans sa déclaration liminaire dont lecture a été donnée par la présidente Mme Bassiratou Idrissou-Traoré, WILPF Togo a exhorté le gouvernement togolais à dégager une position nationale et élaborer des textes juridiques devant règlementer l’usage des robots tueurs. Aussi, a-t-elle sollicité tous les acteurs, les membres de la société civile, les médias et toute la population togolaise à se joindre à cette campagne afin d’amener l’Etat qui incarne la puissance publique à adhérer au processus de discussions entamé par les 30 pays (dont il n’est pas opportun de les citer ici) en vue de l’adoption d’un traité d’interdiction sur les robots tueurs. Les parlementaires ont également été invités à accompagner le Gouvernement dans l’élaboration des textes juridiques devant règlementer l’usage des robots tueurs.

Notons que cette déclaration a été signée conjointement par le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires REFAMP ; le Women in Law and Development in Africa WILDAF-TOGO ; le West Africa Network for Peace Building WANEP-TOGO ; le Réseau d’Action sur les Armes Légères en Afrique de l’Ouest RASALAO -TOGO ; le Conseil National de la Jeunesse CNJ ; le Groupe Togolais des Femmes et des Jeunes pour la paix et la sécurité GTFJPS-AOS/TOGO ; le Réseau des Femmes, Paix et Sécurité de la Communauté de l’Afrique de l’Ouest REPSFECO ; Groupe de Réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement GF2D

Ayegnon Tolissa

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *