Un singulier singe en escapade trouve momentanément refuge dans les arbres à la Maison des Arts et Médias, siège de la FIJEEF

 Un singulier singe en escapade trouve momentanément refuge dans les arbres à la Maison des Arts et Médias, siège de la FIJEEF

A vertical selective focus shot of long-tailed macaque

L’Oeil d’Afrique, le 23 juin 2023
+22890214293/92178279

A Kégué, dans le quartier de la résidence NIRVANA, à quelques encablures du stade de football à Lomé, un événement particulier se déroule et interpelle tout le voisinage. Il s’agit d’un cirque de singe, un singe de l’avis du voisinage qui va de maison en maison dans la journée, d’arbre en arbre, sautillant les limites des domiciles et courant après les jeunes, fait parler de lui dans tout le quartier..

Selon les témoignages recueillis sur place, ce singe est fréquent dans les arbres du centre FIJEEF, profite allègrement des arbres. Cependant sa présence inquiète plus d’un quand on sait le caractère parfois dangereux de la bête et les maladies infectieuses que ce primate peut provoquer chez les hommes..
Naturellement tenu à vivre à l’écart, on ignore comment l’animal s’est retrouvé en circulation, alors même que les espèces sauvages sont dites protégées

Pour les autorités que nous avons jointes, il s’agit de deux singes qui ont été identifiés dans la nature: un mal et une femelle. Les précisions sur leurs provenances n’ont pas été communiquées à la rédaction de L’Oeil d’Afrique.

Pour les autorités, les mesures ont été prises pour les récupérer, la femelle ayant été déjà prise dans le filet, ceci à la grande satisfaction de tous. Il reste donc le mal qui use de malice pour échapper à la nasse.

Cette situation, une première dans ce beau quartier, fait l’objet de faits divers, mais également aiguise l’appétit de ceux qui affectionnent les menus des viandes charnées. Ce qui pourrait être une menace pour la survie de ce singe..

Fort de toute cette réalité, les autorités ont demandé aux bonnes volontés de signaler toute présence de l’animal dans leur milieu afin qu’il puisse être récupéré. A ce jour, on ignore tout sur la provenance de la fauve.

Expert AYEGNON Blaise

Laisser un commentaire