Togo: Gestion sûre et sécurité des armes et munitionsUn plan d’action national pour la mise en place des stratégies et cadres en cours d’élaboration

 Togo: Gestion sûre et sécurité des armes et munitionsUn plan d’action national pour la mise en place des stratégies et cadres en cours d’élaboration

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 1er Décembre 2021

+22890214293/92178279

« Fournir des orientations pour assurer une gestion et une sécurité effectives des stocks nationaux d’armes, de munitions et d’explosifs », cette mesure s’adresse spécialement aux employés des dépôts d’armes et de munitions ainsi qu’aux responsables de ces installations. Et les garants de la mise en application des directives et orientations normatives ne sont autres que les autorités et cadres nationaux de haut niveau et les services de sécurité nationale pertinents, tels que représentés à la salle de conférence de l’hôtel Sarakawa de Lomé, lors d’une consultation qui a débuté depuis 29 Novembre, ce jusqu’au 03 Décembre 2021, avec pour mission de procéder à une évaluation de base de la gestion des Armes et des munitions au niveau national.

En effet, la stabilité est la clé de la croissance d’un pays. C’est la raison pour laquelle les autorités s’investissent à préserver un environnement de paix et de quiétude à chaque citoyen, cet état qui passe par la purification du climat et une sécurité nationale. C’est dans le souci de passer en revue la gestion faite par le Togo de ses armes et munitions, après la recommandation de la CEDEAO qui l’année dernière a adopté une nouvelle feuille de route de cinq ans, en ce qui concerne la gestion des armes et munitions dans l’espace CEDEAO, que se déroulent les présentes assises dans la capitale togolaise

« A travers donc l’exercice encours actuellement à Lomé, les experts pourront évaluer les capacités, les pratiques, les procédures et le système en place au niveau national de la gestion des Armes et munitions, conformément aux standards internationaux en la matière », explique Mohamed Coulibaly, Chercheur à l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement, avant d’ajouter que « le Togo est un pays auquel le contrôle des armes légères et de petits calibres tient à cœur,  il le considère comme important pour la paix et la sécurité aussi bien pour ses populations que de la sous-région. Ce qui lui vaut les grands progrès constatés en ce qui concerne la sécurité »

Ainsi, pour les 5 jours que vont durer les travaux de consultations, il est attendu un point de référence, des recommandations pour aboutir à une feuille de route pour le Togo. La Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, aurait donc, en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, l’appui des Nations Unies et la CEDEAO, à élaborer un plan d’action national pour la mise en place des stratégies et cadres, les processus et pratiques nationales pertinentes pour une production et acquisition de matériels, le stockage, les transferts, le traçage et l’élimination en toute sécurité des armes et munitions.

Il faut préciser que cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de recherche « Renforcement des politiques et des pratiques en matière de la gestion des armes et munitions : approches nationales et sous-régionales » de l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR), soutenu par le gouvernement allemand.

Lady Juliette

L'OEIL D'AFRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *