Symposium sur le droit des enfants et la justice juvénile au Togo

 Symposium sur le droit des enfants et la justice juvénile au Togo


Des recommandations pour l’amélioration du cadre réglementaire actuel sont attendues

L’Oeil d’Afrique, le 15 juillet 2022
+22890214293/92178279

Lomé, la capitale togolaise abrite du 14 au 15 juillet 2022, un symposium nationale de concertation sur le droit des enfants et la justice juvénile au Togo. C’est à l’initiative de la CEJUS en collaboration avec le bureau international des droits des enfants.

La cérémonie d’ouverture, présidée par le représentant du ministre en charge de la justice et de la législation, Moustafa Idrissou, a eu lieu le 14 juillet, cérémonie au cours de laquelle le représentant a énuméré des actions phares posées par l’autorité publique, signe de sa bonne volonté. Il a ainsi exhorté les participants, des acteurs oeuvrant dans le domaine de la protection de l’enfant, à faire des apports constructifs motivés par les constats sur le terrain, afin de permettre plus d’amélioration et d’adaptation des lois à la réalité du terrain.


Dans son adresse, Dieudonné Kossi, le Directeur Exécutif de la CEJUS confie que l’initiative du symposium vient en prélude à l’état des lieux sur la justice juvénile, prévu pour les jours à venir. En effet, précise-t-il, la question de protection des droits des enfants reste depuis toujours une priorité pour les partenaires étatiques et les organisations de la société civile. La protection des droits vacille entre acquis, recherche des acquis et retour aux actifs. Il est important de s’arrêter par moment pour concerter et échanger avec tous les acteurs qui oeuvrent sur le terrain de la justice juvénile pour retenir l’essentiel de leur pratique et essayer de voir les améliorations qu’il faut apporter pour un meilleur renforcement des droits des enfants dans notre pays.
Il s’agit selon Dr Ousmane Diarra de l’IBCR, de mettre en place une plateforme de discussion et d’échange sur les difficultés rencontrées sur le terrain et proposer des solutions qui pourront faciliter la collaboration entre les acteurs
Il est prévu une plateforme et des points focaux (justice juvénile) au niveau des structures participants au symposium et enfin adopter le mode opératoire du cadre de concertation et de réflexion en faveur de la justice juvénile au Togo.
Le symposium attend ressortir l’essentiel des apports pour produire des recommandations à soumettre aux autorités compétentes.

une reconnaissance honorifique remise à Tchagnao Maman Raouf ce 14 juillet 2022 par Mme Andréa Aziabu


Une reconnaissance honorifique a été décernée au sieur Tchagnao Mama -Raouf, Administrateur civile de classe exceptionnelle de son état, pour avoir été la première personne ayant eu l’idée de déposer le rapport sur les droits des enfants devant le comité de Genève des Nations-Unies, l’auteur du code de l’enfant en 2007, l’initiateur d’un projet d’amélioration de l’accès au droit à la justice pour les enfants au Togo…
Précisons que le symposium prendra fin le 15 juillet 2022.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *