Sécurité numérique dans le monde Le Sommet sur la cybersécurité se clôture sur une note de satisfaction

 Sécurité numérique dans le monde Le Sommet sur la cybersécurité se clôture sur une note de satisfaction

.
L’Oeil d’Afrique,
+22890214293

Ouvert le 23 mars 2022 à Lomé par le Chef de l’Etat togolais, le 1er Sommet sur la cybersécurité, se clôture sur une exhortation du ministre en charge de la sécurité Yark Damehane, après les deux (2) jours de travaux, à l’endroit des états de renforcer leurs mesures de sécurité dans l’espace cybernétique.

Un rendez-vous qui a eu le mérite d’engager un dialogue de haut niveau en vue de diagnostiquer le phénomène de cybersecurite, proposer des pistes de coopération et de coordination pour répondre aux défis et enjeux pressants de l’heure.

” Comme nos vie intègrent davantage d’éléments numériques, la sécurité assurée par l’Etat ne peut pas uniquement s’arrêter au monde physique. Elle doit se poursuivre dans le monde virtuel”, a ajouté le Ministre togolais de la sécurité et de la protection civile.

Les pays participants à ce sommet ont adopté une ” Déclaration de Lomé sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité ” qui va désormais servir de feuille de route à la lutte contre l’insécurité informatique.

Dans la Déclaration de Lomé, les ministres participant au sommet se sont engagés à signer et ratifier la Convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel dite «Convention de Malabo» ; mettre en place et veiller à la mise en œuvre effective d’un cadre légal et réglementaire spécifique à la cybersécurité et à la lutte contre la cybercriminalité ainsi que les organes de régulation y afférents ; développer des stratégies et politiques de cybersécurité qui soient stables, prospectives et adaptées aux contextes et aux évolutions du secteur de l’économie numérique.

À travers cette déclaration, les pays signataires s’engagent pour un espace cyber sain et prospère, a-t-on retenu.

Rappelons que ce sommet est une initiative du gouvernement togolais en partenariat avec la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Plus de 700 participants ont été estimés présents à ce rendez-vous du numérique.

L'OEIL D'AFRIQUE