Renforcement de connaissances et du rôle des administrateurs dans le cyber espace

 Renforcement de connaissances et du rôle des administrateurs dans le cyber espace

Le Ministère de la communication échange avec les responsables et administrateurs de groupes WhatsApp

L’Oeil d’Afrique, le 16 septembre 2022 +22890214293

Au Ministère de la Communication et des médias, environ une cinquantaine d’hommes et femmes administratrices et administrateurs de réseaux sociaux ont été briefés ce 16 septembre 2022 sur leurs droits et leurs devoirs.

Axée sur les connaissances et rôles des administrateurs dans un cyber espace, cette séance s’est attardée sur la bonne relecture des écrits publiés sur les plateformes et les connaissances de droits indissociables à la prise de position sur les plateformes dont particulièrement WhatsApp.

En effet, l’avènement du numérique avec les avantages relève d’un défi de régulation afin qu’elle ne devienne un instrument de dérive. De cette observation, trois thèmes ont été abordés afin de rationaliser l’utilisation du WhatsApp comme étant un outil de diffusion.

Pr Akoda Ayewoadan, Ministre de la communication et des Médias

D’autre part, la diffusion des informations sur WhatsApp, bien que cryptée selon le Professeur Akoda Ayewoadan, Ministre de la communication et des médias, n’exclut pas que les informations tombent dans le domaine public. Pour ce fait, ces informations devraient être révisées et revisitées de sorte qu’elles ne soient pas subversives, sources de poursuites à l’encontre des responsables impliqués dont les sites hébergeurs, administrateurs de plateformes ou responsables directement concernés par les écrits en cause.

Sur le sujet, Christian Trimua, intervenant en sa qualité de Ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République et Porte-parole du gouvernement Togolais, propose comme cas d’école à l’endroit des participants, une lecture de différents écrits ayant marqué l’actualité nationale et les différents enjeux que relève la rédaction des articles, tenant compte des sous-entendus et l’absence de maîtrise de vocabulaires, ce manquement qui sape le plus souvent le professionnalisme des médias. Une lecture “entre les lignes” de l’actualité, qui mérite d’être faite de temps à autre, en vue d’asseoir auprès des journalistes, la bonne pratique à travers la juste appréciation de la géopolitique mondiale, voire le respect des droits humains.

Vue partielle des participants à la rencontre

Une rencontre empreinte de convivialité qui a permis à l’administrateur de la plateforme WhatsApp de la Fédération Internationale des Journalistes Ecrivains et Editeurs Francophones (FIJEEF) ayant pris part à cette assise, de présenter à son tour, le mode de gestion, modèle adopté et mis en place depuis 2016, date de la création de la plateforme.

A ce jour, la plateforme WhatsApp de la FIJEEF est un créneau qui établit des liens liant les médias francophones, en vue d’assurer une permanence dans la collecte, la vérification, la correction, la relecture et la diffusion en boucle des informations selon l’instantanéité de l’actualité, cette veille informationnelle qui caractérise l’essence de l’information dans ce monde actuel.

Cette initiative s’adosse à la pratique dans les rédactions de presse, et pour une concertation continue entre hommes de médias selon le volet 4 des Objectifs de Développement Durable.A ce jour, la Fédération Internationale des Journalistes Écrivains et Editeurs Francophones FIJEEF, une association de droit togolais créée et déclarée depuis 2014, compte environ 400 membres de par le monde… Elle dispose d’un conseil d’administrateurs de sa plateforme WhatsApp.

De ce fait, pour le Président de la FIJEEF, l’Expert Kossi Blaise AYEGNON, cette rencontre représente un plus pour renforcer les besoins de bonnes pratiques mises sur pied pour la modération, de ce qu’on peut considérer comme la première plateforme WhatsApp representative des journalistes francophones.

En somme, cette rencontre donne les moyens efficients pour une autorégulation efficace des réseaux sociaux. Ainsi le Togo mène un leadership dans la promotion régalienne de l’information utile, dans un contexte de prolifération de fausses informations.

loeildafriquemedia@gmail.com

Expert Kossi Blaise AYEGNON

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *