L’AMJP fête Ramadan avec les enfants de Nanégbé

 L’AMJP fête Ramadan avec les enfants de Nanégbé

L’OEIL D’AFRIQUE, le 1er Mai 2022
+22890214293/92178279

“La justice sociale”, “Les valeurs de paix et du vivre ensemble”…telles sont des inscriptions qu’on peut lire sur chacune des Jarres confiées ce 30 avril 2022 respectivement au responsable de quartier, et à l’Imam principal de la grande mosquée de Nanegbe, par le Président de l’Association Les Messagers de la Jarre de Paix (AMJP).

En effet, Trois ans après “Noël en Paix”, l’AMJP qui oeuvre dans le domaine de la paix, initie “Ramadan en Paix”, ce projet dont la première édition s’est déroulée à Nanegbe, à la veille du Ramadan.
Selon Espoir Fadu, le Président de l’AMJP, ces jarres symbolisent les valeurs de paix prônées par l’association, la remise est un signe révélateur de la démarche de paix en ces lieux.

C’est donc en paix que l’AMJP vient organiser, en prélude à la célébration de l’Aid El Fitr, le projet “Ramadan en Paix” à Nanegbe, dans le soucis d’amener les enfants non seulement de maîtriser le coran mais aussi à cultiver la paix, comme il est inscrit dans le Saint Coran.

Kouboura BAYOR

Ainsi, dans l’après-midi du samedi 30 avril 2022, à la mosquée secondaire de Nanegbe, l’on a assisté à une lecture par les enfants de quelques thèmes du Coran qui appellent au pardon, à l’amour et à la tolérance. Des hadiths (parole du prophète Mahomet) qui abordent des aspects de la vie sociale ont été également récités.


En somme une initiative qui a eu le mérite de familiariser, dans une ambiance festive, les tout-petits avec tous les aspects du culte et de la religion, tels que proposés par les saintes écritures.


Pour l’Imam principal de la grande mosquée de Nanegbe, Yaya Fousseni Touré,” le projet de l’AMJP est le bienvenu vu que les sociétés actuelles sont minées par beaucoup de freins qui mettent des distanciations entre les peuples. En ce sens, l’invite l’AMJP est une corde à saisir d’apporter sa pierre à l’édification d’un monde de paix. Ce pourquoi, il faut déjà préciser que toutes les religions partagent les mêmes idéaux, combats et interdisent à juste titre la violence, sous toutes ses formes. Pourtant, des personnes mal intentionnées, puisqu’il en existe toujours, usent des textes, en déforment le sens pour aboutir à leur seule volonté.” a-t-il conclu.


C’est donc une mission continuelle pour l’AMJP, de joindre l’utile à l’agréable, d’apporter la joie aux enfants, d’inculquer en eux des notions de paix…comme l’a si bien précisé Mme Bayor Kouboura, de l’AMJP. Des lots de cadeaux ont été également offerts aux enfants.

YERIMA Amidatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *