La JCI Lomé Prestige lance son mandat 2023 sous le leadership de Hodabalo Akatito

 La JCI Lomé Prestige lance son mandat 2023 sous le leadership de Hodabalo Akatito

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 07/01/23
+22890214293/92178279


Le mandat 2023 de la Jeune Chambre Internationale Lomé Prestige est officiellement lancé. Lors d’une conférence de presse tenue ce 06 janvier 2023 à Lomé, les projets du mandat ont été dévoilés en présence d’un parterre de journalistes.

Akatito Hodabalo J., President Local 2023 de la JCI Lomé Prestige


Pour la nouvelle équipe de la JCI Lomé Prestige, il s’est agi de porter à l’endroit de ses membres et surtout des partenaires, le contenu devant meubler ses activités tout au long de l’année 2023, sous la mandature « Capitalisons nos acquis ».


En effet, pour l’équipe dirigeante mise sur pied lors de la convention locale de 2022, le défi à relever tourne autour du renforcement de la capacité des membres, la création de l’impact communautaire par le biais des projets communautaires, la promotion de la liberté d’entreprise en favorisant le brassage professionnel. Ils devront donc s’investir dans des projets d’ordre communautaire, à l’instar des projets « Citoyens modèles », « Sauvons des vies », « Préservons-là », « Lumière dans la cité ». S’inscrivant dans la continuité des actions entamées par les mandats précédents, la mandature dirigée par Hodabalo Akatito compte donc s’investir dans une suite logique d’une continuité aux projets antérieurs entamés et qui ont connu de résultats satisfaisants, dans la défense des valeurs que prônent la JCI Lomé Prestige : la civilité, le civisme et la solidarité. Ainsi les domaines d’opportunité sont également évoqués notamment la croissance et développement individuel, le communautaire, les affaires et l’internationalisme.


Cette rencontre avec la presse a été l’occasion pour le Maire du Golfe 5 Kossi Aboka, qui a honoré de sa présence ladite séance, de sensibiliser la jeunesse pour ce qu’elle représente pour la génération future : « la fondation » a-t-il dit. Dans des termes à peine voilés, le Maire de la commune du Golfe 5 a félicité les efforts de la Jeune Chambre Internationale, dans un environnement où, précise-t-il, la jeunesse avide de gain facile, a perdu son repère. « Il faut travailler, c’est le travail qui libère l’homme ».

Il a enfin lancé un appel à l’éducation et à la formation professionnelle des jeunes : « Si on n’a pas des jeunes bien formés, bien encadrés, nous n’aurons pas des responsables responsables » a-t-il conclu.

Le Préfet du Golfe s’est quant à lui fait représenter par son Chef Division Lomé Commune, en la personne de AKE Amouzou.


La Présidente Nationale de la Jeune Chambre Internationale Togo, Isabelle Afi Aokou, pour sa part a été présente par son discours, lu par son Secrétaire Général, Roger Kodzo Klomegah, qui livrant le message à lui confié, a montré combien l’organisation est très sensible aux intérêts et talents de ses membres, et s’attèle à prodiguer le soutien nécessaire pour qu’ils poursuivent leurs ambitions, se développent et croissent. Elle appelle donc à la tolérance et à l’inclusion.

Lady Juliette

Laisser un commentaire