Deux événements en un: La CCI TOGO scelle son partenariat avec le CNTS et l’hôtel Sarakawa en matière de don de sang et présente à la communauté, son Unité d’Implémentation des Résultats de Recherche et Innovation (UIRRI)

 Deux événements en un: La CCI TOGO scelle son partenariat avec le CNTS et l’hôtel Sarakawa en matière de don de sang et présente à la communauté, son Unité d’Implémentation des Résultats de Recherche et Innovation (UIRRI)

L’OEIL D’AFRIQUE, le 02 Juillet 2024
+22890214293 /92178279

L’Unité d’Implémentation des résultats de recherche et d’innovation de la Chambre de Commerce et d’industrie du Togo, en abrégé UIRRI, a été présentée à Lomé ce 02 Juillet 2024, aux Entrepreneurs, Universitaires et mécènes togolais ainsi que les résultats de sa première mission menée sur toute l’étendue du territoire. Il s’agit d’une mission d’identification et de collecte des travaux de recherches et d’innovations, en vue d’offrir un accompagnement complet et sur mesure aux découvertes ou créations jugées pertinentes et porteuses. Au total, 48 inventions et innovations ont été enregistrées et visitées par l’équipe de la mission conduite par le Directeur Koffi Patale, dont 08 dans la Région des Savanes, 13 Région de la Kara, 05 Région Centrale, 0 Région des Plateaux et 22 dans la Région Maritime et le Grand Lomé.

“Aujourd’hui la CCI Togo a fait l’inventaire des inventions ou résultats de recherches pertinentes, sur le territoire national. Nous en avons recensé beaucoup, mais on a trié dedans les résultats que nous estimons, par rapport à nos moyens et à notre niveaux de connaissances aujourd’hui, et par rapport à pleins d’aggregats autour de nous, peuvent rapporter en consommation. C’est pour dire que nous à la CCI Togo, nous avons estimé qu’au Togo, nous avons des gens qui se battent en matière de recherches et qui sont seuls. Or ces gens ont tout de même des résultats pertinents, cependant se retrouvent seuls, n’ayant pas les moyens de se faire connaître. Ce pourquoi nous nous donnons le devoir de faire en sorte qu’ils puissent être connus, on va œuvrer à les sortir de leurs cachettes, faire en sorte que le public, le monde entier, et particulièrement les opérateurs économiques togolais puissent les connaître. ” Mme Nathalie BITHO.

En effet, chaque recherche rêvet d’une utilité particulière. Ce pourquoi la présidente de la CCI Togo soutient qu’il ne faut pas attendre que ce soit forcément l’Etat ou les universités qui apportent le financement, mais plutôt un opérateur économique ou un chef d’entreprise qui pourrait estimer que l’invention puisse lui être d’une utilité pour résoudre un problème qu’il rencontre dans son entreprise. D’où l’idée d’initiation de l’entité UIRRI dont la mission et la feuille de route sont claires: faciliter la valorisation des résultats de recherche et d’innovation par les entreprises togolaises, contribuant ainsi à la création d’une économie créatrice de richesses et d’emplois durables, et à la croissance économique.

Là dessus, la Vice Présidente de l’Université de Lomé, Prof Kpegba Kafui après avoir félicité l’initiative, a exhorté l’équipe à aller au bout du projet ou du processus entamé, avouant vivre le poids des recherches finalement reléguées dans les tiroirs de l’université, faute de d’accompagnement et de maturation.

L’UIRRI de la CCI Togo aura donc la charge d’identifier les résultats de recherches et d’innovations pertinents, la protection des inventions, l’évaluation des résultats, travailler à inculquer la culture de l’innovation à la population togolaise, accompagnement à la maturation et à la mise sur le marché, challenger les éventuels chercheurs et innovateurs sur des thématiques précises.

Cette cérémonie a été l’occasion donnée pour sceller le partenariat existant depuis 2019 entre l’hôtel Sarakawa, la CCI Togo et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS), en matière de fournitures de produits sanguins.

Mme Nathalie BITHO, Présidente de la CCI Togo

Selon Mme Nathalie BITHO, la signature de ce partenariat répond au désir de satisfaire à la norme RSE, en ce qui concerne la CCI Togo et l’hôtel Sarakawa. Le choix a été portée sur l’assistance en fourniture de produits sanguins. Les chiffres du CNTS révèlent que les besoins en sang dans le pays sont à plus de 75000 poches par an dont 45000 poches pour la seule zone du Grand Lomé. En 2023, 65000 poches ont été collectées, soit une couverture de 75% des besoins. Un tableau de chiffres qui préoccupe et souligne l’urgence.

le DG du CNTS, Feteke Lochina

Selon le DG du CNTS, Feteke Lochina, la signature de ce partenaire permettra de continuer la collaboration à travers les campagnes de don de sang, mais aussi permettra d’avoir un volet appui technique de l’activité de transfusion sanguine, pas seulement sur les sites de collecte de sang, mais également au CNTS à travers les différentes activités menées pour transformer la matière première, le sang donné en produits sanguins, parce que le sang donné est traité et préparé pour le rendre spécifique à chaque situation clinique qui nécessite le sang.

Eric Lemaire

L'OEIL D'AFRIQUE

Articles Connexes

Laisser un commentaire