Davis Cup 2024 zone 2 au Togo

 Davis Cup 2024 zone 2 au Togo

Ouvrir les chemins de l’émergence du tennis togolais après 19ans d’absence

L’OEIL D’AFRIQUE, le 02-02-2024
+22890214293 /92178279

La fédération togolaise de tennis de concert avec la fédération internationale de tennis (ITF) ont fait un sérieux travail de fond, élaboré sur plusieurs étapes échelonnées dans la durée, avec de multiples acteurs de tous les niveaux de responsabilités dans le domaine sportif et connexe, dont les ressources d’offre de services.

Le Togo vient en moins de deux ans d’une échelle, dont il n’est plus l’heure d’en parler à bon niveau que tous les acteurs du tennis de la sous région considèrent assez encourageant, mais l’essentiel n’est pas seulement de faire faire le tennis aux jeunes, mais de faire éclore surtout les talents qu’ils prennent de leurs aînés ,la valeur de vaincre, de gagner dans l’équité et la discipline d’équipe..

Des objectifs d’étape que l’ensemble des membres de la fédération togolaise de tennis, les sympathisants s’accordent à considérer comme en voie de réalisation. Et que faut-il, pour le coach Américain Ali Agnamba.

Les prochaines étapes sont à la portée, en sa qualité de l’entraîneur de l’année 2022 à Washington, il prévoit une étroite collaboration entre les équipes et écoles américaines avec le centre école de tennis de Lomé. Un avantage, mieux, un chemin qui conduit vers les Grand Chelem, les compétitions de haut niveau.

On note toujours dans le cadre de cette métamorphose qui s’opère positivement dans l’univers tennistique togolais la présence des espèces. Déjà avec son homologue Gérard Loglo, ils ont depuis près d’une année successivement amener les minines, les cadets, les juniors, les seniors, les entraîneurs, dont Aziadapou Ayité Benoît , son compatriote Alipoe-tchotchodji , et également encadré l’equipe togolaise de la Davis cup, une équipe de joueurs que son Expert notamment Louis Ségbéaya, et également Jean Loglo, venu spécialement de la France.

En somme cette coupe Davis qui se joue au Togo, montre le savoir-faire de l’Etat du Togo dans l’organisation des évènements sportifs, et l’engagement continu du ministère des sports à la professionalisation des jeunes, d’où l’ouverture de la plus prestigieuse école de tennis en Afrique au Togo.

L’équipe Togolaise
L’équipe indonésienne

C’est dans cette continuité que du 3 au 4 février, c’est-à-dire en moins de 24 heures, s’ouvre effectivement la compétition mondiale Davis Cup, compétition pour laquelle le monde sportif s’est réuni aujourd’hui au centre école de tennis de lomé au stade omnisports, pour la conférence de lancement, sous l’égide des hauts responsables de la fédération internationale de tennis, occasion d’un tirage au sort dont l’objectif : définir les matchs qui auront lieu et l’ordre de jeux des journées.

Amine Ben Makhlouf, Developpement ITF

Cette conférence a vu la présence de Amine Ben Makhlouf de l’ITF, de Ayeboua Nicolas, des journalistes de la presse nationale qu’internationle, des visiteurs venus spécialement à Lomé pour l’occasion.

Aussi notons-nous la venue dans la capitale togolaise des présidents des fédération de tennis du Mali et du Bénin, qui pour l’occasion se retrouve également être le président de la cat..

Demain donc débute le premier match inscrit à l’affiche les numéros 1 contre les numéros 2 de chaque équipe..En attendant le grand jour, les pronostics vont bon train.

Expert Kossi Ayegnon

L'OEIL D'AFRIQUE

Articles Connexes

Laisser un commentaire