Accès préférentiel au marché américain

 Accès préférentiel au marché américain

Les opérateurs économiques togolais formés sur les exigences de l’AGOA

L’Oeil d’Afrique, le 22/09/2022
+22890214293/92178279

Axe majeur de la coopération économique et commerciale entre le continent africain et le continent américain, le dispositif AGOA ( African Growth and Opportunity Act) accumule plusieurs objectifs dont entre autres l’encouragement du développement économique, la promotion du commerce et des investissements dans les deux sens. Toutefois, cette loi promulguée par le président américain Bill Clinton en 2000, conditionne l’applicabilité de cette coopération à des exigences, non seulement pour les pays africains mais également au niveau des producteurs et des produits à exporter.

cérémonie d’ouverture de l’atelier: le consultant Julien Bayili de l’ECOWAP (au milieu) encadré par les deux spécialistes


C’est donc dans le soucis de familiariser les opérateurs économiques avec les normes recommandées et qui donnent accès au marché américain que la commission de la CEDEAO a organisé mercredi 21 septembre 2022 à Lomé un atelier de sensibilisation au bénéfice des responsables PME/PMI du Togo.
“En réalité, au niveau des produits venant d’Afrique, trois défis majeurs sont à relever: la qualité, la quantité et la régularité” explique le Consultant de l’ECOWAP Julien Bayili, qui rassure en suggérant que ce défi peut être facilement relevé en se regroupant, pour accroître la quantité des productions afin de satisfaire d’abord le marché local, avant d’atteindre celui d’Amérique.


Il est donc impératif, renchérit Euloge Camara, le consultant commerce international, de s’approprier les pré requis pour pouvoir affronter et satisfaire aux besoins d’un marché de plus de 250 millions de consommateurs avertis que représente le marché expérimenté d’Amerique, surtout qu’il faut également franchir la barrière linguistique…pour ce qui concerne les opérateurs économiques togolais.


Au-delà d’une formation ordinaire, les échanges ont été houleux, un partage d’expérience qui donne un aperçu du processus, les documentations pour la conformité aux normes.
A ce propos, le consultant togolais spécialiste de l’AGOA à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, Kavegee Seyenam a également livré sa communication.


Cette rencontre rentre dans la mise en oeuvre du plan opérationnel 2021-2023 de l’ECOWAP-USAID.
Pour mémoire, les produits couverts par l’AGOA vont des matières premières aux produits agricoles, passant par les composantes de l’industrie automobile et les produits textiles.
Jusqu’en 2016, l’AGOA bénéficie à 38 pays sur les 49 d’Afrique subsaharienne, elle est prorogé jusqu’au 30 septembre 2025.

Yerima Amidatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *