8 chambres pour plus de 1000 enfants en charge

 8 chambres pour plus de 1000 enfants en charge

La sœur Elizabeth Mabengi, Coordinatrice du Centre Kekeli

Le Centre Kékéli appelle à la charité pour sauver des vies

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 24 /12/2021

+22892178279/90214293

Stop à toutes les formes de maltraitances des enfants ! Le Centre Kekeli, une référence nationale en matière de lutte contre les violences sexuelles et sexistes, a organisé le 23 décembre 2021 à Lomé, un diner de gala. L’objectif est de mobiliser des ressources afin d’élargir son espace et parvenir à mieux répondre à la demande d’assistance sans cesse en croissance.

Depuis sa création en 2006 jusqu’à ce jour, il est enregistré un effectif de 1107 personnes dont 29 de sexe masculin prises en charge par le Centre. Il s’agit donc pour le centre, d’appeler à travers cette activité de bonnes volontés à se manifester en prenant des engagements pour accompagner à travers des dons en nature ou en numéraire, de petits gestes progressifs…toute action en vue de soutenir le centre dans sa mission d’aider des vies brisées, frustrées martyrisées à se reconstruire.

En effet, les violences basées sur le genre, produites en majeure partie par des hommes sur la gente féminine, prennent des proportions de plus en plus inquiétantes, au point que dans le monde entier, tous les Etats s’accordent à prendre des mesures synchronisées afin de les éradiquer. Pire, l’avènement de la COVID19 a milité en faveur de son aggravation.

Le Togo pour sa part milite effectivement dans le sens de la lutte contre ce fléau qui devient un important enjeu de santé publique, en adhérant à la plupart des conventions, s’alignant sur des politiques internationales en matière d’éducation, d’égalité et équité genre, faim et pauvreté zero, …, dont les ODD pris en compte dans les politiques et programmes nationaux. La ligne verte ALO 1011, le ONE STOP CENTER, ou les maisons de la femme en sont des exemples…

Toutefois, l’accentuation du phénomène demande la mise à disponibilité de moyens techniques et financiers, ainsi qu’une équipe pluridisciplinaire afin de mieux répondre aux attentes. Ainsi, la nécessité de renforcer les structures d’accueil et de prise en charge se fait sentir.

Le Centre Kekeli qui accueille toutes les dénonciations de victimes transférées depuis la ligne verte ALO 1011, ne dispose qu’une dizaine de salles pour la prise en charge d’un millier d’enfants filles comme garçons, victimes soit d’abus sexuel, soit de trafics transfrontaliers, d’inceste, ou de sodomie… La sœur Elizabeth Mabengi, Coordinatrice du Centre Kekeli appelle donc lors de cette soirée les bonnes volontés à s’investir afin d’augmenter la capacité d’accueil du centre.

Mme KAMA Djona Akoura, Directrice du CROPESDI

Pour la représentante du ministre de l’action sociale, Mme KAMA Djona Akoura, Directrice du CROPESDI, ce cri de cœur mérite vraiment l’attention et l’apport des différents partenaires, surtout avec COVID19 qui fait augmenter les chiffres et plus de sollicitation, pour parvenir agrandir le centre et renforcer l’équipe d’accompagnement psychologique, psychique et social des victimes parfois traumatisées…

Mme Anaté Koumealou Germaine

Cette soirée dont la marraine n’est autre que la deuxième vice-présidente de l’assemblée nationale, Mme Meimounatou Ibrahima, a été pour sa représentante Mme Anaté Koumealou Germaine, l’occasion d’exhorter au bon sens pour sauver des vies : « Il est temps d’agir » a-t-elle signalé.

On note également la présence à cette assise de Mme Raymonde Kayi Lawson de Souza, Avocate de profession et Présidente Nationale du Mouvement des femmes Unir (MFU).

Plan Togo, n’en est pas du reste. Fortement représenté à cette soirée de charité par une délégation conduite par sa représentante résidente Mme Awa Faly BA qui a d’abord félicité le centre pour son initiative, la matérialisation du projet de mobilisation des acteurs sensibles autour de la cause des enfants. Mme BA a ensuite estimé que c’est l’opportunité pour sa structure de montrer par sa présence son soutien au centre Kékéli ainsi que les autres sur l’étendue du territoire qui œuvrent pour la même cause, dont creuser Togo. « Une action qui fait partie du mécanisme holistique mis en place pour soutenir et tenir la main des enfants victimes et qui se relèvent difficilement mais avec beaucoup de courage des violences subies dès leur bas et en âge moyen » a-t-elle conclu.  

Des oeuvres d’arts ont été ainsi mises aux enchères à cette soirée, les ressources recoltées seront mises à contribution pour la même cause.

L’OEIL D’AFRIQUE